Poitou : I will survive

Voilà un moment que je vous avais pas donné de nouvelles. J’ai une bonne excuse : l’été dernier de St-Prissienne je suis devenue Sancto-Bénédictine, bref, j’ai déménagé dans le Poitou.

Rangées les aiguilles et les pelotes de laine, tellement bien rangées que je les oublie.

Même si je n’ai pas encore le coeur à l’ouvrage, je sais que le désir reviendra. Je ne sais pas quand, il faut laisser le temps au temps. La Brebis Perrette me manque, comme Miss Yu, Catherine, Mumu, la douce et lumineuse Cécile… et notre chère Isabelle.

 

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s